Comment calculer son emprunt, le coût de son achat

Calculer son emprunt

Vous achetez un bien immobilier, mais combien vous coûte-t-il réellement ? C’est une question que vous vous posez certainement. On peut trouver un début de réponse en fonction de divers éléments, même si rien n’est aussi simple car il faudrait aussi prendre en compte d’autres variables comme le taux d’inflation ou déduire ce que vous coûterait un loyer durant ce même temps, par exemple. Examinons, dans un premier temps, ce que sont ces autres éléments pour faire au plus simple.

 

 

Le coût réel du crédit

 

Il faut prendre en compte le montant de l’emprunt, le taux d’intérêt, la durée de votre emprunt et la périodicité de remboursement, généralement sous forme mensuelle.

Normalement, votre organisme prêteur vous fournit, d’ailleurs, un tableau d’amortissement qui met en avant la somme prêtée, le remboursement du capital et des intérêts au fil des mois, voire le montant de l’assurance, et le capital restant dû, à chaque fois.

Bien sûr, si vous contractez un emprunt à taux variable, il sera difficile de définir, au départ, ce que sera le coût réel de votre achat puisque le taux d’intérêt pourra évoluer en fonction du temps. Toutefois, il faut aussi tenir compte que, si ce taux évolue, c’est que le taux d’inflation évolue et que le montant reste sensiblement le même en valeur réelle d’argent, comparativement à un salaire, par exemple, qui évolue aussi, normalement, avec le coût de la vie.

 

 

Les autres valeurs à prendre en compte

 

Il existe un certain nombre d’autres montants que vous devrez prendre en compte pour le coût réel de votre achat. Le montant de votre apport est une évidence à laquelle vous n’aurez pas manqué de penser. Mais il ne vous faudra pas oublier tous les frais d’actes notariés qui viendront s’ajouter à cet achat. Ou encore, les coûts d’éventuels travaux à ne pas oublier d’ajouter. Vous pouvez aussi être amené à avoir des frais pour des ouvertures de ligne (électricité, gaz, ligne téléphonique, etc.).

 

 

Le bonheur est dans le prêt

 

Le plus souvent, ce calcul d’emprunt est lié à la meilleure décision quant à la durée et au montant de l’emprunt. Vous pouvez hésiter entre un remboursement sur 15 ans ou sur 20 ans, par exemple. Attention cependant, l’incidence ne sera pas linéaire puisque, en partant d’un emprunt à taux fixe, votre organisme prêteur modifiera certainement ce taux si la durée de remboursement est plus longue, car son risque sera , aussi, plus grand, de voir le coût de la vie augmenter et le taux d’inflation augmenter.

 

  • Par exemple, un emprunt de 200.000 euros qui serait sur 15 ans à 1,9% entraînerait un remboursement de 1.338 euros (avec une assurance de 0,36%).
  • Sur 20 ans, il aurait dû passer à 1.062 euros mais l’incidence du taux, qui passerait alors autour de 2,15% au lieu des 1,90% fera que vous rembourserez 1.086 euros par mois.
  • Le coût total de votre crédit passera alors de 40.840 euros à 60.640 euros.
  •  

C’est pourquoi il vous faudra jongler entre votre capacité de remboursement et le fait de minimiser ce coût total de crédit.


Articles liés

Négocier un emprunt

Négocier un emprunt

Le prêt hypothécaire

Le prêt hypothécaire

2ème emprunt

2ème emprunt