Comment bien négocier un emprunt immobilier ?

Négocier un emprunt

Afin de devenir propriétaire, un ménage est la plupart du temps contraint de contracter un emprunt immobilier qui prend la forme, en Suisse, d’un crédit hypothécaire.

Si certains choisissent de faire confiance à leur banque habituelle pour souscrire ce crédit, il est conseillé de faire jouer la concurrence et de négocier un emprunt immobilier.

En effet, en respectant quelques petites règles simples de négociation, il est possible de profiter de conditions d’emprunt bien plus intéressantes tant elles permettent de réaliser des économies. Voyons donc ensemble comment bien négocier un emprunt immobilier…

 

Une bonne préparation de la demande de crédit

Se mettre en quête d’un emprunt immobilier pour financer l’acquisition d’une maison ou d’un appartement n’a rien d’anodin.

C’est pour cette raison que vous devez en premier lieu prendre le temps de vous sensibiliser avec les différents types d’hypothèques disponibles sur le marché. Cela doit d’une part vous aider à mieux cibler vos besoins et d’autre part vous permettre de mieux argumenter lors des négociations à venir.

Ces renseignements pris, il vous faudra prendre le temps de constituer votre/vos dossier(s) de demande de crédit. Deux règles sont ici à suivre :

  • Assurez-vous de bien fournir l’ensemble des pièces demandées
  • Classez toutes les pièces de manière logique dans un classeur ou une chemise pour simplifier le travail d’analyse du prêteur

Un dossier propre et ordonné renverra une image de sérieux qui peut, dans certaines situations, faire la différence.

Reste maintenant à savoir à quels établissements prêteurs soumettre votre demande de crédit. La consultation des différents sites web peut donner un premier aperçu. Toutefois, vous ne pourrez pas aller beaucoup plus loin en ligne étant donné que seules des demandes standards peuvent être déposées.

Aussi, le mieux est de consulter un bon comparateur d’offres de crédit comme celui du conseiller en gestion de patrimoine Vermoegens Zentrum.

A partir de ces informations, sélectionnez les établissements prêteurs qui semblent en mesure de vous offrir les meilleures conditions d’emprunt. Si vous disposez du temps nécessaire pour mener les démarches, prenez soin de solliciter au moins une banque nationale, une compagnie d’assurances, votre banque habituelle, une banque de proximité et la banque cantonale de votre lieu de résidence.

Adressez par écrit votre dossier à ces établissements en n’omettant pas de stipuler un délai de réponse.

 

Le jeu de la concurrence pour bien négocier un emprunt immobilier

Dès lors que tous les établissements sollicités vous ont apporté une réponse, il va être temps de mettre toutes les offres en concurrence.

Sur une feuille, faites le bilan des offres que vous avez reçues en mettant en avant les conditions d’emprunt qui vous sont proposées par chacun des établissements.

Ensuite, sur la base du bilan que vous venez de tirer, demandez à chaque établissement de faire un effort sur tel ou tel point en leur expliquant bien que certains concurrents ont proposé mieux qu’eux.

Dans un contexte économique de taux bas et si votre dossier les intéresse – autrement dit si vous disposez d’un bon apport et que vos revenus couvrent largement l’emprunt – les prêteurs devraient vous faire une seconde offre. Preuve que la négociation est bien un moyen de profiter d’une durée d’amortissement, d’une mensualité ou d’une durée de crédit plus avantageuse.

Mais il est possible d’aller encore plus loin puisqu’un entretien avec le prêteur peut le convaincre de faire davantage d’efforts encore…

 

Un entretien durant lequel l’image peut faire la différence

Alors que vous avez reçu des secondes offres, il est temps de sélectionner les meilleures est d’envisager une rencontre avec les professionnels qui les ont proposées.

Prenez donc rendez-vous avec eux pour un entretien et veillez à votre image pour le jour J. En effet, si vous inspirez la confiance à votre interlocuteur, ce dernier pourra être prêt à une ultime négociation pour vous convaincre de souscrire votre emprunt immobilier au sein de son établissement.

Si l’entretien est surtout l’occasion de poser les éventuelles questions qui vous taraudent, ne perdez pas de vue que vous êtes aussi là pour obtenir des meilleures conditions d’emprunt.

N’hésitez donc pas à mettre dans la balance un possible rapatriement des avoirs que vous détenez vers la banque qui vous accordera le crédit, le transfert d’un compte bancaire courant, la souscription d’une police d’assurance, tout est bon pour négocier un emprunt immobilier…

Si, à l’issue de l’entretien, la négociation a porté ses fruits, prenez soin de formuler la dernière proposition faite par écrit afin d’avoir une véritable preuve des engagements pris.

A vous ensuite de retenir la meilleure offre en ne manquant pas de prendre en compte votre feeling avec votre interlocuteur, celui-ci étant amené à « collaborer » avec vous sur du long-terme.

 

Négocier un emprunt immobilier n’est pas très complexe. En revanche, il s’agit d’une tâche fastidieuse et très chronophage.

Pour autant, cette étape de négociation vaut le coup d’être conduite puisqu’elle peut vous faire réaliser de grosses économies sur votre crédit hypothécaire.

Suivez donc nos conseils et vous devriez apprécier l’issue de vos démarches !

 

 

 


Articles liés

Le prêt hypothécaire

Le prêt hypothécaire

2ème emprunt

2ème emprunt

Emprunt à l'étranger

Emprunt à l'étranger