Trouver le bien idéal

Immobilier : 4 points-clés pour ne pas louper le bien idéal

Parce que les biens immobiliers disponibles à la vente sont rares dans les centres-villes des grandes cités suisses, en particulier de Genève, dénicher le bien idéal est compliqué. Voici toutefois 4 éléments-clés pour mener votre projet vers la réussite :

1. Avoir parfaitement défini vos besoins
2. Être capable de vous projeter
3. Faire parler votre flair de « chasseur de biens »
4. Avoir l’âme d’un véritable décideur

Dans la plupart des grandes villes helvètes, les biens immobiliers en vente, maisons et appartements confondus, sont rares. Aussi, pour un acheteur, dénicher le bien idéal n’est pas de tout repos, d’autant plus que s’il y parvient, il ne sera probablement pas seul sur le dossier…

Par conséquent, devenir propriétaire d’un bien de rêve dans un centre-ville comme celui de Genève implique de la disponibilité et de la réactivité.

Plus généralement, voici 4 points clés qui doivent vous aider à ne pas louper l’achat de votre bien idéal.

 

Avoir parfaitement défini vos besoins

Beaucoup de potentiels acheteurs pensent savoir ce qu’ils veulent lorsqu’ils entreprennent la recherche de leur futur bien immobilier. Pourtant, après quelques visites, beaucoup s’aperçoivent qu’ils n’ont pas suffisamment défini leur projet et que les points sujets à débat sont nombreux.

C’est pour cette raison qu’avant de vous lancer à la recherche du bien idéal, vous devez être capable de dire précisément quels sont les critères que ce bien va devoir respecter.

Bien évidemment, ces critères doivent être définis au terme de longues discussions entre les différents membres de la famille, votre objectif étant normalement que tous se sentent bien dans le futur appartement ou la future maison (en savoir davantage sur le choix entre maison ou appartement).

Parce qu’il est souvent difficile de trouver le bien qui aura absolument tous les critères, essayez de prioriser ces derniers en amont. Vous devez effectivement savoir ce qui est indispensable, ce qui est souhaité et ce qui serait finalement « un petit plus ».

Eh puis, laissez toujours une petite place au feeling. Il est fréquent que des acheteurs aient un « coup de cœur » qui vienne chambouler leurs critères de recherche initiaux. Dans ce cas-là, sans totalement perdre la raison, il faut aussi écouter son ressenti !

 

Être capable de vous projeter

Lorsque vous allez visiter un bien immobilier, il est primordial que votre regard ne se limite pas à ce qu’il a sous les yeux. En effet, le logement vous est souvent présenté avec les meubles du vendeur, la décoration du vendeur et plus généralement tel qu’il a été voulu par le vendeur.

Or, vous n’avez pas nécessairement les mêmes goûts que ce dernier et beaucoup de choses peuvent se changer assez aisément. De ce fait, pour réellement « juger » un logement, vous devez être capable de faire abstraction de certains éléments comme la décoration.

Seulement voilà, plusieurs études montrent qu’être capable de se projeter dans un logement n’est pas si évident et que 30 % des personnes seraient en mesure de le faire.

Pourtant, c’est incontestablement la qualité qu’il faut pour dénicher la perle rare et se positionner rapidement dessus. En effet, si vous parvenez à imaginer vos meubles et votre décoration dans le logement que vous visitez, vous devez savoir si c’est ce que vous recherchez ou non.

Concernant les espaces extérieurs, faites aussi preuve de capacité de projection. Une pelouse mal tondue ne doit pas être un critère éliminatoire tant il est simple de la tondre. Visitez-les à plusieurs heures de la journée afin de voir si certaines nuisances — sonores ou olfactives — ne se manifestent pas qu’à certaines périodes.

 

Faire parler votre flair de chasseur de biens

La plupart des acheteurs désirent souvent voir un maximum de biens avant de se positionner, considérant que c’est avec des comparaisons qu’ils parviennent le mieux à affiner leur choix.

C’est là une erreur, puisque les comparaisons de biens vont souvent vous permettre de voir ce qui se fait de mieux en chambre, en cuisine, en salle de bain, en pièce de vie, etc. Or, inconsciemment, vous allez vous mettre en quête du bien qui dispose de tout ce que vous avez pu voir de mieux… et ce dernier n’existe pas !

Nous savons tous qu’un achat immobilier est un gros engagement mais en en voulant trop, il est certain que vous allez louper le bien idéal qui, certes, ne répondra peut-être qu’à 90 % de vos critères.

Aussi, encore une fois, laissez votre instinct s’exprimer, il est parfois précieux…

 

Avoir l’âme d’un véritable décideur

Face à un important investissement engageant pour de longues années, beaucoup ont tendance à hésiter avant de se jeter à l’eau. Seulement voilà, hésiter c’est prendre le risque que le bien idéal vous passe sous le nez sur un marché où l’offre de biens est rare mais la demande forte.

Aussi, il ne faut pas trop cogiter et ne pas perdre de vue que des garde-fous existent afin de vous laisser quelques jours supplémentaires de réflexion.

Ainsi, tel un grand manager, orientez-vous vers une promesse d’achat si vous êtes quasiment persuadé que c’est le bien idéal pour vous mais qu’un léger doute existe. Vous disposerez ainsi d’un laps de temps supplémentaire pour réfléchir et faire établir les éventuels devis des travaux à venir.

Vous serez ainsi dans les meilleures dispositions pour annuler la promesse d’achat ou pour, au contraire, valider l’acquisition si vous êtes bien convaincu d’avoir trouvé le bien de vos rêves.

 

Devenir propriétaire du bien idéal est tout sauf simple dans les villes suisses puisque les appartements et maisons disponibles à la vente sont rares.

Aussi, pour optimiser vos chances de réussite, une bonne définition de votre projet, une réelle capacité de projection, un flair de chasseur de biens et une âme de décideur semblent requis.

À vous de travailler sur ces points pour réaliser votre projet immobilier.